Comment utiliser la "messagerie personnelle" Être averti par email des nouveaux messages

Gel dans les vignes : 538ha protégés dans le Chinonais

La façon dont nous nourrissons, la façon dont on cultive influe fortement sur le niveau de nos émissions de gaz à effet de serre. Découvrez où en est le territoire… et faites-nous part de vos remarques.

Gel dans les vignes : 538ha protégés dans le Chinonais

Messagepar Touraine-Est Vallées » Ven 6 Avr 2018 14:00

Article Toursinfo.fr : "Gel dans les vignes : 538ha protégés dans le Chinonais"

Image

Pour éviter les grosses pertes de récoltes.

Après deux années consécutives de gel printanier dans les vignes tourangelles, il était temps pour les viticulteurs de trouver des solutions afin d'éviter de perdre - une fois de plus - une grosse partie de la récolte. Si les températures négatives sont sans danger pour la vigne en plein hiver, dès que le printemps est là c'est une autre histoire. Si les pieds gèlent après la floraison, ils risquent tout simplement de ne rien donner de l'année.

"Si cette lutte ne dure que 4 à 5 jours par an, elle est une épreuve pour tous" explique ce lundi l'AOC Chinon qui regroupe 181 vignerons qui estime que le froid a entraîné 25 millions d'euros de pertes sur les 2 derniers millésimes même si les professionnels ont pu en partie y faire face "grâce au stock de bouteilles qu'ils avaient conservé."

Face au risque de nouvelles gelées blanches, des dispositions ont été prises. Sur 2 400ha de vignes dans le Chinonais, 538ha sont désormais protégés, soit près de 45% des zones identifiées comme étant les plus à risques. La plupart des temps, des tours antigel ont été acquises par les vignerons, elles sont capables de protéger 5 à 6ha en brassant de l'air plus chaud en altitude afin de le ramener vers le sol.

Efficace jusqu'à -4° ce moyen de lutte est coûteux "pour exemple, une tour avec son installation complète coûte en moyenne 42 000 euros pour seulement quelques jours d'utilisation dans l'année..." note-t-on dans l'AOC qui a aussi commandé une étude sur l'aspersion, autre technique antigel qui protège les bourgeons en les aspergeant d'eau. Les résultats sont attendus d'ici la fin du mois.

Dans d'autres vignobles du département, des hélicoptères brassant l'air chaud pour le ramener près du sol ont été testés l'an dernier avec succès (sur Vouvray et Bourgueil en particulier), là aussi avec un coût élevé. Dans le Chinonais, pour informer les riverains sur les moyens de lutte contre le gel, des réunions publiques d'information vont être organisées sur plusieurs secteurs de l'appellation : Cravant le 27 mars à 18h30 et Panzoult le 29 mars à 18h30 et Chinon le 3 avril.

Pour en savoir plus, lire notre portrait d'un vigneron de Panzoult sur 37 degrés.
Mathieu GAULTIER, Animateur Plan Climat
Service Environnement - Communauté Touraine-Est Vallées
Avatar de l’utilisateur
Touraine-Est Vallées
 
Messages: 48
Inscription: Mar 6 Fév 2018 16:18
Localisation: Montlouis-sur-Loire

Retourner vers Agriculture et consommation

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron