Comment utiliser la "messagerie personnelle" Être averti par email des nouveaux messages

Plan Climat Touraine-Est Vallées

Touraine-Est Vallées

Projet de méthaniseur en Indre-et-Loire

La façon dont nous nourrissons, la façon dont on cultive influe fortement sur le niveau de nos émissions de gaz à effet de serre. Découvrez où en est le territoire… et faites-nous part de vos remarques.

Projet de méthaniseur en Indre-et-Loire

Messagepar Touraine-Est Vallées » Mer 21 Mar 2018 10:08

La récente association "Agritourainergies 37 " présente sa réflexion sur un projet de méthaniseur en Indre-et-Loire.

"A Cigogné, des agriculteurs sont tentés par la production de biogaz. Ils en parleront demain, à Limeray, lors d’une soirée sur la transition énergétique.

Prenez de l’herbe fraîchement tondue, des résidus agricoles type pieds de maïs fanés puis fauchés, des épluchures de légumes collectées dans les cantines, versez le tout dans un méthaniseur agricole, saupoudrez de bouse de vache ou de lisier et voilà, bravo, vous avez fabriqué du biogaz ! « C’est du CH4, du méthane, autrement dit la même molécule que celle du gaz naturel », explique Benoît Latour. Or, ce biogaz a le grand mérite d’être produit à base de matériaux renouvelables, c’est pourquoi il en sera question demain soir, à Limeray, lors du débat sur la transition énergétique (lire ci-dessous).
Producteur de blé et de semences de maïs, Benoît Latour s’intéresse de très près à la méthanisation agricole et travaille sur un projet de production de biogaz à la ferme, qu’il peaufine avec deux autres agriculteurs de Cigogné. Actuellement, une fenêtre s’ouvre, la production d’énergies renouvelables est encouragée et le milieu agricole s’organise en Indre-et-Loire (*). Seuls de 2 à 3 % de biogaz voyagent dans les canalisations françaises aujourd’hui, mais l’objectif est d’augmenter cette proportion de façon ambitieuse, d’ici 2030.
Actuellement, l’Indre-et-Loire compte huit méthaniseurs, qui ne sont pas tous agricoles. Pourquoi ces trois exploitations de Cigogné sont-elles tentées ? « Il ne s’agit pas de remplacer ce que l’on produit aujourd’hui, explique l’agriculteur, mais de compléter. » Le biogaz représente un nouveau débouché, un nouveau marché, plus stable que celui du blé, par exemple, qui est très soumis aux fluctuations des cours.
Une forme d’économie circulaire Ces agriculteurs y voient également une occasion « stimulante » de s’engager dans l’économie circulaire, de se reconnecter aux voisins. Ils rencontreront ceux qui viendront décharger les tontes ou les épluchures dans le méthaniseur. Ils ne croisent jamais ceux qui transforment leur blé, majoritairement exporté en cargo vers d’autres continents.
Leur projet de méthaniseur n’en est encore qu’au stade embryonnaire, tout reste à faire. « Quoi qu’il en soit, nous agirons en concertation », insiste Benoît Latour.
(*) : L’association Agri Tourainergies 37 vient d’être créée à l’initiative de la chambre d’agriculture pour favoriser la production agricole d’énergies renouvelables. Elle rassemble des gestionnaires de réseau de gaz et d’électricité, le Sieil, des collectivités locales et des agriculteurs, et est justement présidée par Benoît Latour. Contact : tél. 02.47.48.37.25 nina.bayer@cda37.fr "


A découvrir dans la Nouvelle République :

https://www.lanouvellerepublique.fr/indre-et-loire/commune/cigogne/bientot-du-biogaz-produit-a-la-ferme

Image
Mathieu GAULTIER, Animateur Plan Climat
Service Environnement - Communauté Touraine-Est Vallées
Avatar de l’utilisateur
Touraine-Est Vallées
 
Messages: 48
Inscription: Mar 6 Fév 2018 16:18
Localisation: Montlouis-sur-Loire

Re: Projet de méthaniseur en Indre-et-Loire

Messagepar Laurent_Monnaie » Jeu 22 Mar 2018 19:18

J'ai découvert la méthanisation en allant rencontrer l'unité de méthanisation de Saint-Paterne-Racan.
C'est à mon sens la plus "intelligente" des énergies renouvelables. Pour l'éolien, il faut du vent, pour le solaire, il faut du soleil et pour le méthaniseur, il faut du déchet. Il y en a toute l'année du déchet, été comme hiver !
C'est suite à cette rencontre que j'ai créé ma société CVDO (Collecte et Valorisation des Déchets Organiques).

L'un des problèmes de la méthanisation, c'est de l'alimenter en biodéchet. Ce biodéchet, il faut l'emmener jusqu'à l'unité.

De plus, il ne faut pas se tromper. C'est un vrai métier d'exploiter une unité de méthanisation.

Quand je lis : "Prenez de l’herbe fraîchement tondue, des résidus agricoles type pieds de maïs fanés puis fauchés, des épluchures de légumes collectées dans les cantines, versez le tout dans un méthaniseur agricole, saupoudrez de bouse de vache ou de lisier et voilà, bravo, vous avez fabriqué du biogaz !"

NON !!! c'est FAUX !!! C'est bien plus compliqué que ça. Penser que c'est aussi simple, c'est assurément doubler les investissements initialement prévus. La faillite de beaucoup de méthaniseur en est la preuve.

Je m'attriste d'avance de voir les millions dépensés par la Chambre d'agriculture, le SIEIL et les collectivités locales pour un projet alors que ces millions pourraient aider à optimiser ce qui existe déjà.

Le méthaniseur est un élément d'une boucle :
Producteurs du biodéchet --> collecteurs du biodéchet --> traiteur et "valorisateur" du biodéchet (le méthaniseur) --> utilisateur du digestat (l'agriculteur qui utilise ce qu'il reste du biodéchet après digestion) --> Producteurs du biodéchet. La boucle est bouclée. S'il y a un maillon faible dans cette boucle...

Pour finir, je considère que la mise en place d'un méthaniseur doit être considéré comme un acte fort d'aménagement du territoire.

Petite précision qui a son importance : sur les huit méthaniseurs, seul un est en capacité de traiter les biodéchets des ménages ! Quand on sait que les ménages devront d'ici 2025 trier et assurer le retour à la terre des biodéchets, il serait important d'aménager dès maintenant cette solutions. J'espère que ce 9ème méthaniseur prévoira cette capacité...

Dès aujourd'hui, les "gros" producteur de biodéchet ont cette obligation de trier et d'assurer ce retour à la terre. Qui d'entre eux respecte cette obligation ?
Laurent_Monnaie
 
Messages: 3
Inscription: Mer 21 Mar 2018 17:34


Retourner vers Agriculture et consommation

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron